Zoria

 

« Petit renard rusé » porte bien son nom, car tel un renard il observe, il étudie et approche avec précaution certes, mais avec envie et une grande curiosité.

Zoria a grandi au cœur d’un troupeau sauvage d’où il a été extrait pour être vendu à 4 ans. De ces années il garde un sens de la famille fortement ancré. Mais son extraction lui a laissé des séquelles. Lorsque je l’ai rencontré, deux ans après, il refusait d’être approché par les humains.

Il s’épanouit au cœur de notre troupeau, ou plutôt de « son » troupeau, lui qui veille attentionnément sur les juments, et attentivement sur les mâles.

 

Il fait rêver les enfants, que dis-je, il nous fait tous rêver, nous emmenant d’un simple regard et d’un jeté envoûtant de l’encolure au triple galop, perdus dans sa crinière fendre les grands ciels millénaires pyrénéens, voler par-delà les étoiles.

Si agile et joueur, il nous invite volontiers à danser en liberté avec lui, que nous soyons humain, chien ou cheval. Participer à une danse avec lui, c’est entrer dans le tourbillon de la vie, laisser s’ouvrir la terre ferme et s’abandonner à son mouvement.