Pirochka

Pirochka est arrivé en 2015, un an après m’avoir contactée. A l’époque il était borgne, et son second œil faiblissait à cause d’une uvéite. Lorsqu’il nous a enfin rejoints, il était devenu aveugle, souffrait d’une dermite, et boitait. Il vivait dans sa bulle, loin des autres, évitant les contacts, et s’offrant le luxe de traverser sans arrière pensée les fils qui le séparaient d’où  il souhaitait aller pâturer ! Le premier à le rejoindre avait été Asiyah, lui-même malade, et ils se soignaient ainsi mutuellement aux petites heures du matin.

Un mois après son arrivée, nous nous apprêtions à déménager et les chevaux étaient regroupés dans une petite pâture, prêts à embarquer le lendemain. J’avais laissé Pirochka seul, vaquer dans le parc puisqu’à son habitude, il aimait se trouver exactement à l’opposé d’où tous se regroupaient. Quelle n’a pas été ma joie et ma surprise de le retrouver le lendemain matin parmi le troupeau, prêt à embarquer ! A compter de ce jour, il s’est mis à vivre au rythme du groupe, et à multiplier ses interactions.